Qu’est ce que la Gestalt-thérapie ?

Frederik S. Perls élabore la Gestalt-thérapie aux environs des années 1945.
Grâce à la collaboration d’une équipe new-yorkaise constituée de Laura Perls et de Paul Goodman, les bases théoriques et pratiques sont établies en 1951 sur les fondements de la Gestalt-psychologie, mais aussi à partir des recherches psychanalytiques (Freud, Ferenczy, Rank, Reich…), phénoménologiques et existentielles.

La Gestalt-thérapie met l’accent sur la conscience de ce qui se passe dans l’instant présent aux niveaux corporel, affectif, mental. Cette expérience contient les expériences du passé, les fantasmes, les situations inachevées, les projets…

L’instant présent est fondamentalement une expérience de contact avec autrui ou avec l’environnement. Le processus thérapeutique développe la conscience de la manière dont le sujet déforme l’expérience, s’enferme dans les répétitions, s’interdit l’ajustement créateur à l’environnement. Il s’agit donc de se centrer sur le « comment » de l’expérience plutôt que sur le « pourquoi »
Cette conscience permet de vivre de nouvelles expériences de contact à partir d’une connaissance et d’une capacité de choix retrouvés.

Le contact thérapeutique direct dynamise l’expérience en cours et permet la création de conditions favorables au développement, à l’intégration, au changement et à l’unification de la personne.

Cette psychothérapie est une analyse du cours de la présence à soi et au monde qui développe la responsabilité, la créativité dans les formes souples et ajustées à soi et à l’environnement.

 

Le Gestalt-praticien soutient son client dans ce qu’il vit « ici et maintenant », il l’accompagne dans la reconnaissance des différentes qualités de son vécu et s’implique en proposant des expérimentations qui mobilisent son client dans le champ de la rencontre thérapeutique.  

 La Gestalt-thérapie est dynamique, créative et invite le client à dessiner son propre parcours.

 

Sources :  site de l’IBG (institut belge de gestalt-thérapie) : www.gestalt.be