La sexologie clinique vise à améliorer la santé sexuelle de chaque individu, en respectant son intégrité et son intimité.

Le rôle du sexologue est de trouver l’origine d’un trouble sexuel, de le soigner, mais aussi de le prévenir (en veillant à respecter le secret professionnel auquel il est lié).  
Les séances thérapeutiques peuvent être individuelles ou organisées « en couple » sur base du consentement éclairé de chaque patient. Ainsi, le sexologue clinicien :
– procède à une anamnèse de la dysfonction sexuelle et identifie la demande de l’individu ou du couple,
– propose ensuite des moyens d’améliorer la vie sexuelle et relationnelle, grâce à différentes approches thérapeutiques (approche intégrée où diverses disciplines se rencontrent : la biologie, la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, etc.). 


Les motifs de consultation sont multiples. Citons notamment :

Chez l’homme :

– les troubles érectiles​,

– l’éjaculation prématurée,

– les troubles du désir,

– les troubles de l’orgasme. ​

Chez la femme :

– les douleurs lors des interactions sexuelles (dyspareunie & vaginisme) ​,

– les troubles du désir,

– les troubles de l’orgasme. ​

Chez l’homme & la femme :

– l’addiction sexuelle, ​

– les troubles liés à l’identité de genre (dysphorie de genre),

– la violence sexuelle (auteur/victime). ​

Au niveau du couple :

– les conflits de couple (liés à la sexualité),

– le parcours en procréation médicalement assistée (PMA),

– les relations extraconjugales,

– l’impact des maladies chroniques sur la sexualité,

– cancer & sexualité,

– sexualité & vieillissement,


… et tout autre motif à l’origine d’une souffrance dans l’exercice de sa sexualité.